Partagez !
Share On Facebook

Tai Chi Chuan Bruxelles / pushing hands poussées de mains

Tai Chi Chuan Taiji Quan Bruxelles / théorie du taiji Quan 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le YI et le CHI doivent tous deux pouvoir alterner promptement. C’est alors que l’on ressent la joie de l’activation. Cela s’obtient par l’alternance du non-substantiel et du substantiel.

 

Pour mouvoir le CHING, il faut alors que votre flexibilité soit celle de l’acier. Car amasser le CHING est comme tendre l’arc et relâcher le CHING est comme lancer la flèche.

 

Il faut bien comprendre ceci : s’il y a du CHI, il n’y a pas de force …

 

(extraits du « Traité des 5 attitudes » – Wu Yu-Hsiang). Bientôt la suite et plus encore.

 


Print This Page Print This Page Email This Page Email This Page

Autres cours au Dojo

Articles & Textes